CEDH : licenciement pour mention "j'aime" sur Facebook et liberté d'expression

CEDH : licenciement pour mention "j'aime" sur Facebook et liberté d'expression

La CEDH décide que constitue une violation de la liberté d’expression le fait de licencier une employée du service public en raison de ses mentions "j’aime" sur des contenus relatifs à des questions d’intérêt général publiés sur Facebook.

Mme M. était une ressortissante turque employée, depuis 1996, comme agente de nettoyage contractuelle au sein du  ministère de l’éducation nationale turc. Celle-ci a ajouté des mentions "j’aime" sur (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
https://socialbarandgrill-il.com/ situs togel omtogel omtogel dentoto https://dentoto.cc/ https://dentoto.vip/ https://dentoto.live/ https://dentoto.link/ situs toto toto 4d dentoto https://vlfpr.org/ http://jeniferseo.my.id/ https://seomex.org/ https://omtogel.site/ personal-statements.biz https://www.simt.com.mk/ https://vivigrumes.it/ https://fayonthereds.com/ https://interpolymech.com/ https://frusabor.com/ https://www.ibcmlbd.com/ https://uhra.com.ua/ https://tirante.org/ https://e-jmsb.id/http://esurat.iainutuban.ac.id/files/-/sgacor/