Aléa : le pire n'est pas toujours sûr

Aléa : le pire n'est pas toujours sûr

La seule conscience d'un risque, même grave, ne suffit pas à caractériser l'existence d'une faute dolosive de l'assuré qui s'expose aux intempéries.

Une nuit de mauvais temps en Corse, un bateau a rompu ses amarres et a été endommagé. Son propriétaire a assigné l'assureur à fin de garantie. Pour rejeter cette demande, la cour d'appel de Bastia a relevé que l'assureur se prévalait d'une clause du contrat excluant les dommages provenant d'une faute (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
https://socialbarandgrill-il.com/ situs togel omtogel dentoto https://dentoto.cc/ https://dentoto.vip/ https://dentoto.live/ https://dentoto.link/ situs toto toto 4d dentoto https://vlfpr.org/ http://jeniferseo.my.id/ https://seomex.org/ https://omtogel.site/ personal-statements.biz https://www.simt.com.mk/ https://vivigrumes.it/ https://fayonthereds.com/ https://interpolymech.com/ https://frusabor.com/ https://hotel-charmilles.com/ https://www.ibcmlbd.com/ https://uhra.com.ua/ https://chai-sacco.co.ke/ https://tirante.org/